zodiaque des constellations

Le zodiaque des signes

Le zodiaque des signes ce n'est pas le zodiaque des constellations !
Il y a peu encore un "décodeur" de l'information au journal Le Monde écrivait, en ne faisant que répéter la critique scientifique anti-astrologique sans le moindre esprit critique personnel, que le zodiaque des astrologues était faux puisque les constellations sont décalées par rapport au signe du zodiaque d'environ un peu moins d'un signe. Les astrologues décrirait votre personnalité en se trompant et en vous trompant ! Vous êtes persuadé d'être Bélier, mais vous êtes en réalité de la constellation des Poissons ! Comme l'astrologie ne marche pas, il importe peu de toute façon. Voilà à peu près les raisonnements suivis par la critique anti-astrologique qui n'a aucune connaissance de l'astrologie !
Car le zodiaque des signes, est appelé zodiaque des signes parce que ce n'est pas un zodiaque de constellations ! Lapalisse n'aurait pas dit mieux. L'histoire du zodiaque est fort difficile à reconstituer à cause du manque de documents et des nombreuses influences qui le constituent. C'est un produit de la culture collective qui permet de qualifier l'espace autour de la Terre, car pour l'astrologie, à partir du moment où vous êtes situé quelque part, l'univers vous apparaît comme étant polarisé. Par exemple, vous ne vivez pas la même qualité du Soleil le matin, à midi ou le soir, mais le Soleil n'a pas changé en lui-même. C'est votre façon de le percevoir qui change. Le zodiaque exprime ce rapport changeant que nous avons avec l'univers, mais pour la Terre et non plus pour un individu. Le zodiaque sert à qualifier notre rapport avec l'espace autour de la Terre pour l'humanité qui vit sur la planète. Les constellations n'ont été que des supports visuels pour nommer les parties de l'espace.

Métaphorisons !
Pour comprendre la nature du zodiaque, employons une métaphore, celle d'une statue qui pointe son doigt vers la Lune. Ralentissons infiniment le temps. La Lune se déplace aussi lentement, ou presque, qu'une constellation. Elle mettra environ 2000 ans à glisser de 30°. Notre statue, elle, est éternelle. De son doigt de marbre, elle pointe la Lune. Vous appelez la partie de l'espace qu'elle pointe "Lune", comme nous avons appelé Bélier la partie de l'espace où les étoiles pouvaient être regroupés en forme de Bélier ou de tout autre chose d'ailleurs. Ce que vous appelez "Lune" est la direction pointée par le doigt de la statue. Avec le temps, la Lune se déplace, mais le doigt pointe toujours la même direction de l'espace que vous avez appelée Lune, même si la Lune n'est plus à cet endroit. Remplacez la Lune par les constellations et la direction du doigt par les signes, et vous aurez compris la différence entre les constellations et les signes du zodiaque.

Zodiaque des signes.
Le zodiaque des astrologues occidentaux est un cercle comprenant douze portions d'espace, les signes, d'une étendue de 30° chacune. 12 x 30 = 360°, le cercle est bouclé. Les constellations sont inégales en grandeur et parfois se chevauchent. Il n'est pas difficile, avec un peu d'étude de l'astrologie, de se rendre compte que le zodiaque des astrologues n'est pas celui des constellations, où bien le premier devrait présenter des signes d'inégales grandeurs comme les constellations du second.
Le zodiaque est tropique, c'est-à-dire qu'il découpe et qualifie l'espace entre les équinoxes et les solstices, et il tire son sens du fait que l'axe de la Terre est penché, ce qui occasionne une ouverture variable au système solaire (au plan de l'écliptique), notamment bien sûr au Soleil. Le zodiaque des astrologues est donc parfaitement justifié quant à sa nature astronomique. Il est en relation avec les déclinaisons (l'ouverture variable) et non avec les constellations qui n'ont été que le support des desssins zodiacaux et non ce qui était visé, même si dans un premier temps la différence n'a sauté aux yeux de personne.