Principes de l’astrologie mondiale

Didier Fleury

L

Une définition de l'astrologie mondiale.


L'astrologie mondiale est une spécialisation de l'astrologie qui s'intéresse à comprendre par les rythmes planétaires l'évolution des événements politiques et sociaux de notre globe terrestre.

Les forces géopolitiques qui constituent la trame des relations internationales évoluent pour les astrologues selon des cycles, qui ont un début, une culmination et une fin.

La première partie d'un cycle scande les étapes des constructions politiques et sociales, ou civilisationnelles pour les cycles les plus lents, jusqu'à la culmination du cycle, c'est-à-dire sa maturité, où ce qui a été construit prend son sens dans l'ensemble géopolitique. C'est alors une étape de confrontation au monde tel qu'il existe.

Cette étape cruciale du mi-point du cycle, qui inaugure la deuxième partie d'un cycle, invite nécessairement, à travers les événements politiques, à une prise de conscience collective, qui se fait ou ne se fait pas. Si celle-ci se fait, la deuxième partie du cycle essaimera une nouvelle vision du monde. Si elle ne se fait pas, la deuxième partie du cycle peut-être destructive, et il faudra attendre un nouveau cycle pour trouver d'autres bases, au moment où des événements relanceront une dynamique politique nouvelle.

L’astrologie mondiale s’applique à comprendre l’histoire à travers des cycles.


En bref, l’astrologie mondiale s’applique à comprendre l’histoire en la rapportant à des cycles. N’imaginez pas que les choses soient simples pour autant. De nombreux cycles s’enchevêtrent, et c’est pour y comprendre quelque chose que nous les isolons un par un. Comme des petits plats dans les grands, les cycles de courtes durées prennent place dans de vastes périodes historiques, c’est-à-dire des cycles plus longs, dont la cohérence est liée à l’histoire des civilisations bien plus générale encore que celles des royaumes ou des États. Les cycles interagissent aussi entre eux, ce qui ne simplifie pas nos affaires. Ce n’est pas une raison pour se décourager, et la première étape en astrologie mondiale est de comprendre la signification de quelques cycles de façon isolée. Sans cette simplification pédagogique, point de salut. Si donc vous désirez apprendre l'astrologie mondiale, commencez par repérer clairement chaque cycle planétaire et ses significations mondiales, ou bien vous perdrez votre chemin.

Les planètes utilisées en astrologie mondiale.


En astrologie mondiale, seules les planètes les plus lentes marquent les cycles collectifs. Il s'agit de Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Jupiter présente un intérêt à plus court terme (cycle de 12 ans).

Les significations des planètes ne sont pas identiques selon qu'on les utilise en astrologie individuelle (centrée sur la personne) ou en astrologie mondiale. L'astrologie mondiale fait en effet usage de certaines significations planétaires appropriées à son sujet. Voici quelques significations essentielles qui serviront de repères aux personnes désirant commencer à s'intéresser à l'astrologie mondiale. Nous donnons ces significations pour servir de rudiments à votre étude sans aborder ni le pourquoi ni le comment de ces significations.

Toute planète forme un cycle de relation avec une autre planète, mettant ainsi en rapport deux significations planétaires mondiales.

Saturne
Saturne (cycle de 30 ans) représente les identités nationales, qui ont tant d'importance dans les enjeux politiques. De là découle le fait que toute position ou décision officielle prise par un état à la suite d'événements mondiaux relève de Saturne.Le rythme de Saturne, qui est de trente ans, indique notre façon de légiférer nos systèmes économiques et politiques.
Uranus
Uranus (cycle de 84 ans) concerne les mouvements sociaux et politiques qui favorisent la libre entreprise individuelle, le capitalisme, mais aussi par conséquent certains égoïsmes qui mettent les équilibres sociaux en danger. Dans le même ordre d'idée, Uranus montre où en sont les mouvements de libération de tous les cadres politiques établis et les mentalités sociales surannées. Ce sont les forces progressistes ou révolutionnaires. C'est un anti-Saturne.
Neptune
Neptune (cycle de 128 ans) décrit tout ce qui a trait au collectif quand il est considéré comme supérieur aux individus. C'est en ce sens l'inversion d'Uranus. Le communisme, les forces de gauche, la conscience de classe issue de l'industrialisation. Ce sont les pensées totalisantes quand son principe est poussé au bout de lui-même. Dans un autre ordre d'idées les grands courants spirituels qui définissent un bien et un mal y sont rattachés.
Pluton
Pluton (cycle de 248 ans) pointe les enjeux stratégiques cachés, et parmi ceux-ci l'accès stratégique au pétrole sur lequel repose encore nos économies. Tout ce qui est refoulé par nos fonctionnements sociaux, par nos lois, par notre conscience collective est ici ! Pluton permet ainsi de suivre l'évolution du terrorisme, de la violence que nous provoquons par l'exclusion de tout droit de cité auquel président les cycles de Saturne. Pluton représente les organisations qui se dissimulent et nourrissent une violence volcanique parce qu’elles n’ont pas voix au chapitre dans nos collectivités.
Jupiter
Jupiter, quant à lui, a un rôle de mise en expansion des idées et des décisions (la colonisation par exemple), mais il est aussi un significateur des cycles financiers et des capitaux, ce qui n'est pas sans rapport avec la colonisation. Il y a fort longtemps, au néolithique, il pouvait désigner les greniers où était conservé le grain.